Le référencement naturel, ce que l’on appelle désormais fréquemment le SEO, est un ensemble de techniques permettant d’optimiser un site pour qu’il soit mieux positionné dans les moteurs de recherche. A commencer par Google qui en dicte maintenant depuis plusieurs années les bonnes pratiques. Parce que le référencement constitue encore et toujours l’une des principales sources de trafic pour la plupart des sites, il est indispensable de connaître ces pratiques. Pour autant, le SEO nécessite des compétences complémentaires, notamment en HTML, PHP et d’autres langages de développement web, ainsi qu’une grande connaissance des moteurs.

C’est pourquoi vous propose régulièrement de nombreux conseils en référencement à travers des articles de toutes formes : études, analyses, retours d’expérience… Ces conseils ont pour vocation de vous aider à mieux aborder la problématique du référencement afin d’en comprendre les enjeux, certes, mais aussi et surtout pour que vous puissiez tirer partie des moteurs de recherche en parfaite autonomie. Après votre passage sur, les critères on-site et off-site ne devraient ainsi plus avoir de secrets pour vous. Quant à l’acquisition de liens que l’on assimile dans le jargon à un audit netlinking, vous verrez qu’elle est en réalité un challenge passionnant.

Qu’on les aime ou pas, les infographies ont la cote. Pour ma part, je ne vois d’intérêt que dans celles qui ont une réelle plus-value sur les articles traditionnels. Autrement dit, une bonne infographie est selon moi une infographie qui permet d’expliquer graphiquement des informations et/ou des concepts de manière claire et synthétique, au dépend de longs paragraphes au fil desquels on a parfois tendance à se perdre. En ce qui concerne celle que j’ai décidée de partager avec vous aujourd’hui, je vous avouerai que j’ai quelque peu déroger à mes principes dans la mesure où elle n’est pas un modèle de clarté. Pour autant, elle a le mérite d’être complète puisqu’elle résume ni plus ni moins que 200 critères de positionnement pris en compte par Google.

Très utile si vous débutez dans le référencement, elle vous aidera à mieux cibler vos actions, ce qui est très important en SEO. Effectivement, je ne vous apprendrai rien en rappelant qu’optimiser un site pour les moteurs de recherche, et plus particulièrement pour Google, implique le respect d’une méthodologie rigoureuse pour une intervention à trois niveaux : la technique, le contenu et le netlinking. Pour l’ensemble de ces trois niveaux, l’agence de marketing digital Single Grain a identifié 200 facteurs sur lesquels se base Google pour classer les sites répertoriés dans son index, chacun d’entre eux étant accompagné d’un conseil sur ce qu’il faut ou ne pas faire pour ranker efficacement.

Voilà, vous savez maintenant dans quelles directions orienter vos actions d’optimisation pour générer un maximum de trafic organique qualifié. Néanmoins, avant de vous laisser appliquer les différents conseils préconisés dans l’infographie, rappelons qu’il est indispensable de bien définir votre liste de mots-clés en amont. C’est d’ailleurs l’un des tous premiers points abordés ici. De plus, dans un contexte où Google veille avec intensivement sur le webspam, on ne vous rappellera jamais trop d’œuvrer en toute transparence, que ce soit à l’échelle du contenu ou du netlinking.